Quelle alimentation adopter pendant un cancer ?

Quelle alimentation adopter pendant un cancer ?

- dansDiététique
16
0
alimentation-equilibree-graines-legumes-poisson-crustacees

Sans être une thérapie anticancéreuse, l’alimentation peut toutefois jouer un rôle de soutien déterminant. Que faut-il manger lorsqu’on est atteint d’un cancer ? En quoi le régime alimentaire peut-il renforcer l’efficacité des traitements contre le cancer ?

Cancer et alimentation : quels liens ?

Les médecins ne cessent de rappeler l’importance de l’alimentation dans la prévention, mais également dans l’accompagnement du traitement du cancer. Ce que nous mangeons influe directement sur notre état de santé. Face à des cancers aux typologies différentes, il est indispensable d’associer l’ensemble des leviers d’action connus pour lutter contre cette pathologie redoutable. Notamment, donner à la recherche contre le cancer représente un moyen direct d’agir.

Pour les personnes atteintes d’un cancer, il est impératif que le régime alimentaire fasse l’objet d’une réévaluation. Ce qui est sûr, c’est que le cancer peut impacter l’appétit et la digestion. La chimiothérapie, par exemple, engendre souvent des nausées et des troubles gastro-intestinaux d’importance.

Si l’alimentation ne constitue pas un traitement du cancer, il peut contribuer à maintenir l’état de santé général du patient et à l’aider à mieux supporter les effets secondaires.

Cancer et alimentation : maintenir ou adapter son état nutritionnel

Pendant la maladie, l’accompagnement alimentaire ne contribue pas à la guérison au même titre que le traitement. En revanche, des réajustements alimentaires peuvent être requis, soit parce qu’il devient difficile de s’alimenter de façon normale soit pour ne pas entraver l’efficacité des traitements contre le cancer.

Quand on est malade – et que l’on peut continuer à se nourrir normalement -, il est important d’adopter une alimentation équilibrée, et la plus saine possible, avec :
– des produits d’origine végétale,
– des modes de cuisson sains,
– moins de sel,
– des menus variés.

Ainsi, il est essentiel de veiller à respecter les apports caloriques quotidiens pour éviter une dégradation trop rapide de la santé et de la forme du malade, ce qui pourrait remettre en cause l’efficacité du traitement.

En cas de symptômes et effets secondaires spécifiques, il est important de s’entourer de professionnels pour déterminer quelle alimentation sera adaptée pour le patient.

Chaque année, de nombreux cancers voient leurs statistiques progresser. Pour agir et accompagner la recherche, pensez à faire une donation contre le cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *